Une icône : Coco Chanel

Symbole du chic à la française, figure emblématique de la mode, Gabrielle Chanel a marqué son époque par-dessus tout par son style très personnel et son désir de libérer la femme. Chapeaux, bijoux, parfums, prêt à porter et haute couture. Cette créatrice inspirée et inspirante fut la première femme à s’imposer dans un monde d’hommes en fondant un véritable empire.


photo mademoiselle.com

Une histoire hors du commun

Née le 19 aout 1883, Gabrielle connait une enfance difficile. Orpheline à l’âge de 12 ans, elle grandit avec ses deux sœurs dans une institution tenue par des religieuses. À 18 ans, elle apprend la couture lui permettant de travailler dans une maison de confection pour dames. Le soir, elle chante au café-concert La Rotonde où elle fait la connaissance d’Etienne Balsan qui va l’introduire dans la vie mondaine. Elle tient son surnom « Coco » d’une chanson qu’elle interprète « Qui qu’a vu coco dans le Trocadéro ».

Gabrielle est insoumise, passionnée et libre. Elle déroge les règles en quittant le corset et en portant des vêtements empruntés aux hommes. Elle repense les chapeaux de l’époque en les faisant plus simples, plus légers, plus chics. Son style plait déjà.


En 1908, Gabrielle rencontre Arthur Capel dit « Boy ». Son grand amour. Il l’encourage à ouvrir son premier atelier de modiste (confection de chapeaux) à Paris, puis une boutique à Deauville. Le succès est au rendez-vous et la première maison de couture voit le jour à Biarritz en 1915. En 1916, Mademoiselle Chanel emploie 300 personnes et continue à assoir sa notoriété en renversant les codes. Ses vêtements sont simples et pratiques car la femme doit être libre de ses mouvements. Elle dévoile les chevilles, libère la taille, récupère le jersey jusqu’ici réservé aux sous-vêtements pour hommes, se coupe les cheveux et se fait bronzer. Gabrielle transforme la silhouette de la femme, c’est une révolution.


photo adrianavalentisabouret.wordpress.com

Un accident de voiture tragique lui prend à tout jamais l’homme qu’elle a tant aimé, « Boy », le 22 décembre 1919. Gabrielle est anéantie. « Ou bien je meurs aussi, ou bien je continue ce que nous avons commencé tous les deux ».

Gabrielle Chanel travaillera sans relâche jusqu’à sa mort, le 10 janvier 1971.


Créatrice de mode d’exception

« J’ai rendu aux corps des femmes sa liberté »

Gabrielle Chanel a simplifié la mode en créant des modèles uniques, simples, sobres et élégants. Et intemporels. La petite robe noire, couleur jusqu’ici réservée pour le deuil, est lancée en 1926. Et le parfum N°5, créé par le prestigieux nez Ernest Beaux, est lancé en 1921. Cette fragrance indémodable, la simplicité du nom et la sobriété du flacon garantissent universalité et intemporalité.

Fervente adepte de perles et de bijoux, elle va mettre au gout du jour les « faux bijoux ». Car pour elle, ses créations sont des œuvres embellis par le port du bijou qu’elle voudra fantaisie. Si Gabrielle Chanel aime la simplicité pour les toilettes féminine, elles doivent être agrémentées d’accessoires riches et opulents. Elle va s'inspirer des peintures anciennes et des objets de l'antiquité, notamment du style byzantin et renaissance.

Dès 1924, Mademoiselle travaille avec la maison Gripoix pour la réalisation de ses bijoux fantaisie. Les fausses perles et la sophistication de leur « nacrage » feront la réputation de cette maison qui réalisera pour Chanel des bijoux émaillés.


1938 - photo bijouxetpierresprecieuses.com

Leur technique de la pâte de verre permettra de multiples variantes de couleurs et de formes, jusqu’à la fin des années 1980. D’autres artistes du bijou exécuteront pour la maison Chanel tels que Vendura (bracelet, 1960 - photo:bijouxetpierresprecieuses.com) ou encore Goossens (pendentif, 1960 - photo:bijouxetpierresprecieuses.com).



Mademoiselle Chanel réalisera une seule et unique collection de haute joaillerie, « Bijoux de diamants », en 1932. En pleine crise financière, elle expose une collection dans son appartement personnel. « Si j’ai choisi le diamant, c’est parce qu’il représente, avec sa densité, la valeur la plus grande et le plus petit volume. Et je me suis servie de mon gout de ce qui brille pour tenter de concilier par la parure, l’élégance et la mode ».

On ne peut pas parler de « style Chanel » en matière de bijoux mais elle a hissé le bijou volumineux, toc et décor en accessoire de mode.



Il y aurait tant de choses pour raconter Gabrielle Chanel. Une icône de la mode. Un symbole de l’élégance. Plus qu’une mode, un style, magnifiquement repris par Karl Lagerfeld depuis 1983. Révolutionnaire et intemporelle, Mademoiselle Chanel a su imposer à l’univers de la mode sa conception singulière de l’élégance comme une allure libre et créer une nouvelle façon de concevoir la féminité. Aujourd’hui, la philosophie Chanel perdure. Malraux disait du XXème siècle en France qu’il ne resterait que trois noms : De Gaulle, Picasso et Chanel...


#GabrielleChanel #CocoChanel #Chanel #icone #symbole #élégance

169 vues

© 2020 EvieDelys

  • Noir Twitter Icon